Prendre la météo

Voici une petite méthodologie très simple afin de prendre la météo le plus efficacement possible avant d’aller sur l’eau.

Les prévisions météo sont aujourd’hui de plus en plus fiables. Cependant il ne faut pas exiger  plus de précision qu’elles ne peuvent en donner. Elles peuvent annoncer par exemple un passage de front en début d’après- midi, mais ne peuvent dire exactement l’heure ni le degré d’intensité. Il est donc essentiel de comprendre la prévision pour la recaler en temps réel sur l’eau. C’est pourquoi « prendre la météo » exige un petit travail supplémentaire au simple fait de lire les prévisions: Il faut aussi les comprendre.

ANALYSE METEO DU JOUR

OBJECTIF : Comprendre la situation mto afin d’avoir une analyse critique des bulletins.

REMARQUE : Cette méthodo est avant tout une démarche : observer -> analyser-> prévoir. Les prévis viennent en dernier pour éviter la lecture d’un bulletin sans compréhension.  Un travail quotidien est préconisé mais suivant les situations de navigation et les situations mto, on peut y consacrer 5 minutes à 1h.

 

1-OBSERVER

Précautions d’observation :

On a tendance à évaluer la force du vent en fonction de l’état de la mer.

=>corriger son estimation suivant :

–        l’origine du clapot (vent de terre/mer, courant, haut fond…)

–        la luminosité (pluie, soleil)

OBSERVER

  • Vent : Direction + variation

Intensité + variation

Homogénéité du plan d’eau

(air instable/effets de site)

Altitude

  • Mer : Etat

Courant

  • Température : Eau

Terre + variation

  • Nébulosité : Couverture ( /8 octats)

Forme

Altitude

  • Humidité
  • Pression + variation

=> se faire une première idée de la situation générale (Dep, A)

=> caractériser la masse d’air : degré d’instabilité (0/3 très stable, 1/3 stable, 2/3 instable, 3/3 très instable)

=>comparer avec la veille

2- ANALYSER

Principe général : aller du général au particulier

  • Carte isobarique couvrant largement la zone (ex : carte anglaise Bracknell)
  • Carte isobarique de la zone (ex : carte Météo France)
  • Carte satellite (si possible)
  • Calcul du vent géostrophique et réel
  • Carte de relief pour appréhender effets de site (si possible)
  • Paramètres du thermique

=> comprendre l’analyse générale

=> appréhender l’analyse locale

3- PREVOIR

Même principe : aller du général au particulier

·       Cartes de prévi :

o   Cartes isobariques

o   Cartes de champs de vent

  • Bulletins prévisionnels de différentes sources (on ne regarde les prévis qu’à la fin de notre analyse !)
  • Comparer toutes ces prévis
  • En déduire le ou les scénarios possibles avec leur probabilité

=> élaborer un ou plusieurs scénario avec des indicateurs précis (ex : l’arrivée de tel nuage doit annoncer tel phénomène)

PUIS NAVIGUER ET DEBRIEFER

NAVIGUER : Conserver la même démarche : observer les évolutions, chercher à les comprendre pour les anticiper

DEBRIEFER :

  • Comparer les analyses de chacun
  • Faire ressortir les phases clefs
  • Les comparer avec les prévis et comprendre
  • Noter les phénomènes marquants

=> capitaliser des situations mto vécues et comprises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :